Aquarium

stagner stagner stagner 
à force de stagner des algues 
poussent dans ma baignoire

je suis dans ma baignoire à l’université
je suis dans ma baignoire au restaurant 
je suis dans ma baignoire la bouche pleine 
de méduses qui stagnent et nagent
et s’entre-mâchent

un sourire s’accroche à la surface 
en-dessous j’épuise et inanime
un corps qui se soulève 
comme une idée 
qui n’aboutit 
à rien


la pauvre !
elle est morte
à l’intérieur 
d’une conversation 

glouglouglou 


peut-on écrire quelque part d’autre que sur un rivage ?
demande un poète dans mon bain
bien sûr !
oui.
j’espère…
dit la grenouille 
dans ma bouche 

rires et puanteur 
dans ma baignoire au théâtre


de toute façon
pour écrire je suis 
trop sacrifiée
dans l’obscurité liquide
à démêler les filaments
à désapprendre la survie 
à délirer au calme
comme une veine qui éclate
je danse dans 
un corps aquarium
à la casse 


un peu plus de vigueur 
s’il vous plaît

mes muscles meurent
ça ne me plaît pas
je puise avec une pelle
un peu plus précise
chaque fois

un reflet enfin se dessine
est-ce le mien ? 
des poètes émergent 
et me complimentent
la poussière te va à merveille !

je redescends dans les veines
stagner 
saigner 
nier 
des continents 
d’accidents 
à la dérive 

je suis dans ma baignoire au lit

j’entends une tempête se préparer 
peut-être que c’est l’océan qui
se renverse de rire 

%d blogueurs aiment cette page :